Navigation Menu
Eglise Saint-Joseph-Artisan, Paris

Eglise Saint-Joseph-Artisan, Paris

  • 2005
  • 214 Rue la Fayette, 75010 Paris

Eglise ouverte tous les jours de 8 h 30 à 20 h

 

Le Père Kim connait bien l’église Saint-Joseph-Artisan, car il fut l’un des aumôniers des Sœurs Servantes des Pauvres,  installées dans le bâtiment attenant à l’église. Il célèbre, chaque dimanche, la messe dans leur chapelle et rencontre ainsi le Père Pierre de Parcevaux, curé de la paroisse. Celui-ci lui fait part de ses questions concernant les vitraux de l’église pour la plupart endommagés.

Le Père Kim propose alors au prêtre d’offrir son travail à la paroisse et d’imaginer une suite de 5 vitraux pour le bas-côté.  Le chantier est confié aux Ateliers Loire

Le Père Kim a adopté pour ces 5 baies, 5 couleurs différentes et bien distinctes, une pour chacun des 5 continents. Inspiré, dit-il, par les 5 vierges sages de l’évangile :  «  Je souhaite que les visiteurs recueillent des fruits de paix. La structure, elle, voudrait être un Sursum Corda, comme un arbre qui pousse vers le ciel. Pour ne pas réduire la richesse du mystère divin, je préfère éviter une figuration directe qui risque toujours d’interdire l’accès à l’essentiel. Ce que l’on voit, ce que l’on touche, est de la terre. L’invisible, l’impalpable, conduit à l’autre rive. Que ces 5 vitraux soient comme un reflet de cette lumière céleste qui brûle en nous et envahit notre cœur. »

D’ est en ouest, les verrières déclinent leurs couleurs, des émaux peints sur des verres industriels transparents.

La première d’un bleu gris laisse apparaître un peu de jaune pour l’espérance et la pureté.

La deuxième, au jaune majoritaire structuré de noir, annonce la Résurrection et la joie.

La troisième laisse une large place au noir avec un peu de jaune pour la sobriété et l’évocation de la mort.

La quatrième, verte, symbolise la paix et la persévérance.

La cinquième, rouge, affirme la passion et l’Esprit Saint.